Immobilier : jusqu’où iront les prix avec des taux aussi bas ?

Sources : LE REVENU DU 4/8/2019.

La hausse avait freiné dans les grandes villes, avant les annonces des banques centrales. Des tensions réapparaissent dans les zones recherchées.

Beaucoup pensaient que le marché immobilier résidentiel ferait une pause et que les acheteurs refuseraient enfin de payer toujours plus cher dans les zones convoitées, après plusieurs années de hausse des transactions et d’embellie sur les prix.

Mais, à fin juin 2019, le rythme annuel de transactions est estimé à 985.000 par la Fnaim. Et les ventes de logements anciens progresseraient de près de 10% au cours des trois derniers mois, selon le baromètre LPI-SeLoger.

L’année 2019 pourrait donc être encore meilleure que 2018, qui avait enregistré 970.000 transactions, après une année 2017 déjà record, à plus de 950 000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *