Placements : l’assurance-vie garde des atouts malgré le nouveau plan d’épargne-retraite.

Sources : LE MONDE DU 10/10/2019.

Sur le volet fiscal, le placement préféré des Français n’offre aucun avantage à l’entrée, contrairement au nouveau plan d’épargne-retraite, mais il subit une imposition plutôt douce lors des retraits.

Le succès commercial attendu du plan d’épargne-retraite (PER) ne devrait pas mettre l’assurance-vie au tapis. Le placement « préféré » des Français – en tout cas des plus fortunés – devrait continuer à séduire largement les épargnants, principalement en raison de sa liquidité et de sa fiscalité avantageuse, qui a aussi le mérite d’être plus simple que celle du PER.

Premier atout de poids : à l’inverse d’un PER, où les capitaux sont bloqués jusqu’à l’âge de départ en retraite, sauf accident de la vie ou achat de la résidence principale, ceux placés dans l’assurance-vie restent disponibles à tout moment et l’assureur s’engage généralement à les rembourser en deux ou trois semaines. C’est un avantage aux yeux des épargnants qui souhaitent conserver une totale liberté, par exemple pour pouvoir investir dans un bien immobilier locatif, pour financer les études des enfants, ou tout simplement pour boucler des fins de mois difficiles.

Rentabilité locative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *