Epargne : faut-il désormais privilégier le PEA à l’assurance vie ?

Sources : CBANQUE DU 12/7/2019.

Cure de jouvence pour le Plan d’épargne en actions ! En 2019, le PEA profite à la fois d’une fiscalité adoucie lors des 5 premières années de détention, et d’un fonctionnement assoupli passé le cap des 5 ans. Suffisant pour battre l’assurance vie ? Le match, revu et corrigé avec ce « PEA nouvelle version ».

4,78 millions : tel est le nombre de Plans d’épargne en actions recensés en 2019 par la Banque de France. Après être tombé à 4 millions courant 2017, le nombre de PEA détenus en France a légèrement rebondi, même s’il reste (très) loin des standards établis lors des années d’avant crise financière, avec plus de 7 millions de plans au cœur des années 2000. Et ce n’est pas le PEA-PME, plan alternatif dédié aux entreprises de taille intermédiaire lancé en 2014, qui va faire pencher la balance : il progresse doucement, en s’approchant timidement des 85 000 plans. Les Français sont-ils définitivement allergiques aux placements risqués ? Les parlementaires ont élaboré une série de mesures pour relancer le PEA…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *