Crédit immobilier : les banques tentées de verrouiller l’accès aux taux bas.

Sources : CBANQUE DU 7/11/2019.

Malgré de légères hausses sur certains profils, les crédits immobiliers restent à des niveaux historiquement bas en ce début novembre. Les banques, en revanche, se montrent de plus en plus exigeantes sur la qualité des dossiers, notamment en matière d’apport.

« Le cycle de baisse des taux s’est pour l’heure interrompu ». Le constat est d’Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct, sur la base des grilles de taux reçues début novembre : les taux moyens calculés par le courtier affichent des hausses de 0,05 à 0,10 point.

Dans le détail, banque par banque, c’est toutefois le statu quo qui domine : la plupart des enseignes ont fait le choix de reconduire leurs grilles d’octobre. La légère remontée des taux moyens est surtout la conséquence des remises à niveau effectuées par quelques réseaux bancaires, très agressifs ces derniers mois, et qui ont choisi de revoir leurs tarifs à la hausse pour se rapprocher de leurs concurrents.

Logique, puisque tous, ou presque, ont déjà atteint leurs objectifs de production annuels et peuvent lever le pied. « En réalité », souligne Sandrine Allonier, porte-parole du réseau Vousfinancer, « beaucoup de nos partenaires bancaires ont même dépassé leurs objectifs de production de crédit, de 30% pour certains ! ». Ce qui les autorise à se montrer plus exigeants.

Rentabilité locative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *