Résidence seniors : ces propriétaires écrasés par les charges.

Sources : CBANQUE DU 17/6/2019.

Quand l’investissement vire au cauchemar ! Les témoignages de propriétaires lésés après avoir investi dans une résidence pour seniors « ancienne génération », lors des années 1970 à 1990, sont légion. En cause : des biens surévalués, d’importantes difficultés à louer et des charges qui s’additionnent à volonté.

Un « dossier douloureux » ! Et de très mauvais souvenirs pour les nombreux propriétaires lésés qu’il a vu passer à travers l’Association de défense des victimes des résidences senior – désormais en sommeil – : ex cadre bancaire, le Tourangeau Bruno Audon a lui-même été confronté à la gestion d’un appartement en résidence senior. Un appartement dont il avait hérité, et qu’il a fini par revendre en divisant son prix par huit… Plusieurs propriétaires liés à cette association ont gagné leur procès face à l’exploitant de leur résidence.

Jean-Renaud Sourice est lui toujours en procédure judiciaire, pour un appartement dont il a hérité à Tours : « Ce logement a été loué pendant 17 ans. Les problèmes ont commencé après : il a été reloué deux fois, mais sur des durées courtes, et il était impossible à vendre car sa valeur a été dévaluée très rapidement ! Je me suis retrouvé à payer les charges du propriétaire, mais aussi les charges de l’occupant, alors que ce bien était vide ! C’est l’absence de clarté entre les frais incombant au gestionnaire de la résidence, au propriétaire et au locataire qui est le plus grave. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *