Quel avenir pour l’assurance-vie ?

Sources : VOTRE ARGENT DU 7/10/2019.

L’assurance-vie conserve des atouts à condition de se montrer sélectif et prêt à changer. Le point sur les tendances et les contrats.

Avec 1750 milliards d’euros d’épargne, dont près de 1400 milliards sur les fonds en euros sans risque, le succès de l’assurance-vie surpasse de loin celui de n’importe quel autre placement. Cette place de choix dans le coeur des Français, s’explique par de nombreuses raisons historiques. Totalement exonérée de droits de succession jusqu’en 1991, quels que soient l’âge du souscripteur et son lien de parenté avec le bénéficiaire, l’assurance-vie a longtemps été un placement imbattable et populaire. Malmenée par les coups de boutoir fiscaux, par sa normalisation au regard des successions (elle doit respecter la réserve héréditaire) et par la baisse des taux d’intérêt, l’assurance-vie n’a plus autant d’atouts qu’avant. Elle continue pourtant de séduire : 58% des Français considèrent toujours que c’est un placement intéressant, selon la dernière enquête de l’Ifop pour le Cercle de l’Epargne, et les particuliers y ont encore versé près de 90 milliards depuis le début de l’année, après 140 milliards en 2018. 

Rentabilité locative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *