Placement forestier : un investissement rentable et peu risqué.

Sources : LE REVENU DU 20/6/2019.

Un ticket d’entrée abordable, des prix qui progressent, un rendement mesuré mais régulier et un régime fiscal attractif : à l’heure où les valeurs refuges se font rares, la forêt a de quoi séduire.

Nul besoin d’être fortuné pour investir dans des bois et forêts.

En 2018, l’hectare s’échangeait sur la base de 4.250 euros en moyenne, en progression de 3,5%, selon l’indicateur de la Société Forestière et de la Fédération Nationale des Safer (Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural), soit un doublement en vingt ans.

Avec bien sûr des écarts importants puisque les prix vont de 670 euros pour les plus bas à plus de 12.730 euros.

Concrètement, avec un capital de 100.000 euros, il est possible d’acquérir une forêt d’une vingtaine d’hectares qui rapportera 2 à 3% l’an, en fonction des ventes de bois et des droits de chasse. Il est aussi possible d’investir dans des parts de groupements fonciers forestiers (GFF).