Le rabot sur les niches fiscales des entreprises moins ambitieux que prévu.

Sources : LE POINT DU 11/7/2019.

Le gouvernement va dégager 615 millions de recettes en 2020 en s’attaquant aux niches fiscales des entreprises. Bien loin des espoirs initiaux.

La pénible construction du budget 2020 avance. Bercy a dévoilé, jeudi matin, les crédits qui devraient être accordés aux différents ministères l’année prochaine, ainsi que le montant qu’il souhaitait récupérer en s’attaquant à certaines niches fiscales des entreprises afin de compenser en partie la baisse de l’impôt sur le revenu de 5 milliards annoncée par Emmanuel Macron à l’issue du grand débat.

Ces baisses d’impôts ne seront financées par le rabotage des niches qu’à hauteur de 615 millions d’euros en 2020, bien loin des 1 à 1,5 milliard d’euros évoqués précédemment. Preuve que le gouvernement joue la prudence pour ne pas braquer les secteurs concernés. En 2022, ces mesures ne rapporteront que 1,245 milliard, un chiffre largement inférieur à ce qui était envisagé au départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *