Le Monde du 11/4/2019 – La vente de sa résidence principale est désormais exonérée après une expatriation.



Lorsque vous déménagez avant d’avoir revendu votre résidence principale, une tolérance administrative vous permet de bénéficier de l’exonération d’impôt attachée à la vente de votre résidence principale, même si vous n’occupez plus effectivement le logement à la date de la vente.

Pour pouvoir en bénéficier, il suffit que vous ayez habité dans votre résidence principale jusqu’à sa mise en vente et que la vente intervienne dans un « délai normal », un délai d’un an étant considéré comme tel par le fisc. Mais un délai plus long n’est pas forcément rédhibitoire si vous apportez la preuve que vous avez tout mis en œuvre pour vendre votre logement : multiples annonces, recours à plusieurs agences, baisse du prix demandé, « home staging »…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *