Le Figaro du 5/2/2019 – Les prix de l’immobilier grimpent partout plus vite que le pouvoir d’achat.



Dans une large majorité des pays développés, les prix de l’immobilier augmentent plus vite que les salaires. Et malgré les taux d’intérêt bas, ce poste de dépense pèse de plus en plus lourd.

Le logement est décidément de moins en moins abordable. Si la plupart des Français constatent aisément que les prix de l’immobilier dans la plupart des grandes villes progressent bien plus vite que les salaires, ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Selon une note publiée le 4 février par Patrick Artus, chef économiste chez Natixis, sur les 20 dernières années dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE (à l’exception du Japon, de l’Allemagne et de l’Italie), la pierre grimpe nettement plus vite que le salaire par tête.

Pour en savoir +


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *