"Dégradation des aides au logement, baisse de la demande, coûts élevés ; après une belle année 2017 dans un marché porteur, le secteur de la construction craint un recul des permis de construire et des mises en chantier."

Le Figaro du 28/03/2018 – Des signes de fragilité derrière les bons chiffres de la construction.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn


“Dégradation des aides au logement, baisse de la demande, coûts élevés ; après une belle année 2017 dans un marché porteur, le secteur de la construction craint un recul des permis de construire et des mises en chantier.

Le secteur de la construction de logements a enregistré une année 2017 de forte activité, à l’instar du marché des transactions immobilières dans l’ancien (record de 968.000 transactions selon la dernière note de conjoncture des notaires de France et l’Insee). Selon les chiffres du ministère de la Cohésion des territoires publiés ce 28 mars, de mars 2017 à février 2018, 504.800 logements ont été autorisés à la construction et 427.300 logements ont été mis en chantier, soit une augmentation respectivement de 8 % et 12,5 % par rapport à la même période, un an plus tôt.”

Pour consulter la suite de l’article, cliquer ici