Le coliving face aux défis de la réglementation et de la résilience.

Sources : LE MONITEUR DU 10/7/2019.

Cette forme hybride d’habitat, qui conjugue à la fois les principes de la colocation, de l’hôtellerie et de la résidence étudiante, doit faire face à de nombreux challenges comme l’imbrication de la réglementation sur l’hébergement et les ERP. Les acteurs du secteur doivent également anticiper les futurs usages des immeubles de coliving.

C’est la nouvelle tendance qui questionne l’immobilier. Le coliving – cette forme d’habitat communautaire qui réunit les atouts de la colocation, des résidences étudiantes et de l’hôtellerie – séduit toujours plus de nouveaux acteurs. Quartus, BNP Paribas Real Estate, Vinci Immobilier se sont lancés dans le créneau. Plus récemment, le campus de start-ups, Station F (Paris XIIIe) a annoncé l’ouverture d’une résidence de coliving pour loger ses entrepreneurs, à Ivry-sur-Seine (94).

Autant d’initiatives qui n’en font pas oublier les contraintes pouvant toucher les acteurs du coliving. « La mixité de l’immeuble n’est pas simple d’un point de vue réglementaire », souligne François Roth, cofondateur de Colonies, à l’occasion du Moniteur Innovation Day, organisé par Le Moniteur, ce 9 juillet 2019. Sa start-up travaille aux côtés de promoteurs et de collectivités territoriales sur la réhabilitation et la construction d’immeubles de coliving.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *