La BCE n’exclut pas d’autres baisses de taux.

Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne a jugé nécessaire de rappeler en janvier qu’une nouvelle baisse des taux n’était pas à exclure pour soutenir la reprise fragile, selon le compte-rendu de leur réunion publié jeudi.

L’institut « devait déclarer qu’il restait prêt à ajuster tous ses instruments, y compris le taux de la facilité de dépôt, le cas échéant », afin de soutenir l’économie en zone euro et faire en sorte que l’inflation remonte à son objectif proche de 2% de manière durable, souligne le compte-rendu. Le taux sur les dépôts des banques qui dorment au guichet des banques centrales de la zone euro avait été maintenu en janvier à -0,5%. Ce dispositif est censé encourager les banques à distribuer du crédit aux ménages et aux entreprises, en vue de soutenir la croissance et in fine les prix.

Retour haut de page