Dynamiser votre épargne malgré les taux bas.

Sources : LE FIGARO DU 27/11/2019

A l’exception des fonds d’assurance-vie en euros, les placements garantis affichent désormais des rendements infimes, inférieurs à l’inflation. De quoi pousser les Français à prendre des risques, sur les actions et l’immobilier notamment. Quelles solutions d’épargne retenir à l’ère des taux bas ? Eléments de réponse…

Changement de paradigme pour les épargnants. En baisse continue ces dernières années, les taux des obligations d’Etat ont basculé dans le rouge à la fin du mois de juin. Une situation qui devrait durer, selon la plupart des économistes. Première conséquence pour le bas de laine des Français : les livrets réglementés mais aussi les livrets bancaires affichent des rémunérations très faibles, inférieures à la hausse des prix (1,1% en juillet 2019). Et cela pourrait empirer. Avec une inflation qui ne frémit toujours pas malgré la politique accommodante de la Banque Centrale Européenne, les rendements des livrets d’épargnes classiques (Livret A, LEP, CEL, PEL…) pourraient encore diminuer à compter du 1er février 2020. A cette date, Bercy appliquera une nouvelle formule de calcul sur le taux du Livret A* dont le taux pourrait être ramené à son niveau plancher de 0,5%. 

Rentabilité locative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *