Assurances vie et décès : les atouts du démembrement des clauses bénéficiaires.



Sources : LE REVENU DU 30/11/2019

Peu utilisé, le démembrement - qui permet de séparer l'usufruit de la nue-propriété - peut permettre d'optimiser la succession dans le cadre de contrats d'assurance vie ou d'assurance décès. Explications.

La très grande majorité des clauses bénéficiaires des contrats d'assurance-vie et d'assurance-décès – notamment des contrats de Groupe – sont ainsi rédigées : «Mon conjoint, à défaut mes enfants vivants ou représentés, à défaut mes héritiers.» Certains assureurs se contentent de répartir les sommes entre le conjoint et les enfants.

Retrouvez BeJuris sur vos Réseaux favoris !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *