Assurances vie et décès : les atouts du démembrement des clauses bénéficiaires.

Sources : LE REVENU DU 30/11/2019

Peu utilisé, le démembrement – qui permet de séparer l’usufruit de la nue-propriété – peut permettre d’optimiser la succession dans le cadre de contrats d’assurance vie ou d’assurance décès. Explications.

La très grande majorité des clauses bénéficiaires des contrats d’assurance-vie et d’assurance-décès – notamment des contrats de Groupe – sont ainsi rédigées : «Mon conjoint, à défaut mes enfants vivants ou représentés, à défaut mes héritiers.» Certains assureurs se contentent de répartir les sommes entre le conjoint et les enfants.

Rentabilité locative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *