Assurance vie : les Français se mettent au vert.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn


Les encours d’assurance-vie placés dans des fonds respectant des critères de développement durable ont bondi entre 2018 et 2019, selon un rapport publié vendredi par France stratégie, organe de prospective rattaché au Premier ministre.

Fin 2019, « les encours des unités de compte responsables, vertes et solidaires en assurance-vie s’élevaient à près de 25 milliards d’euros contre 7 milliards à fin 2018 », relève l’organisme en se fondant sur une enquête réalisée par la Fédération française de l’assurance (FFA) auprès d’un panel de 21 acteurs, représentant 90% du montant des unités de compte des assureurs français. Il s’agit d’un effet de la loi Pacte, dont les premiers effets sont évalués dans ce rapport de France Stratégie.

Depuis le 1er janvier, tout contrat d’assurance vie doit proposer un placement en unités de compte (UC) labellisé investissement socialement responsable (ISR), solidaire ou vert. À partir du 1er janvier 2022, tous les contrats d’assurance vie en unités de compte devront répondre à ces trois critères. Le capital placé en unités de compte n’est pas garanti mais peut potentiellement être mieux rémunéré que celui investi dans les contrats en fonds euros, ces derniers offrant en revanche une garantie du capital.