Assurance : les particuliers seront-ils bientôt mieux informés sur leur droit à la contre-expertise ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn


La commission spéciale de l’Assemblée nationale, réunie pour étudier le projet de loi sur l’Accélération et la simplification de l’action publique (Asap), a adopté le 17 septembre un amendement renforçant l’information données aux assurés sur leur droit à la contre-expertise.

“Les assurés ne sont pas toujours informés de cette possibilité. Celle-ci constitue, pourtant, le principal outil de contestation de l’expertise des assurances.” Dans l’exposé des motifs de leur amendement adopté le 17 avril par la commission spéciale de l’Assemblée nationale, les députées Patricia Lemoine et Laure de La Raudière (Agir ensemble) soulignent l’importance du recours à la contre-expertise en cas de litige avec l’assureur. Leur texte, issu des propositions de l’UFC-Que choisir, vise à rendre obligatoire l’inscription de cette possibilité dans tous les contrats d’assurance. Ce rappel de droit devra également être accompagné du coût moyen de l’opération pour le particulier.